Étude comparative à double insu sur l’emploi de l’Adderall XR (gélules de sels mixtes d’amphétamine à libération prolongée) dans le traitement des troubles cognitifs chez les personnes atteintes de SP

Chercheuse principale : Dre. Sarah Morrow

Affiliation :Centre des sciences de la santé de London

Période : Du 1er avril 2016 au 31 mars 2019

Montant : 161 324 $

Mots clés : Amphétamine, qualité de vie, cognition, intervention

Résumé

  • La sclérose en plaques est à l’origine de troubles de la mobilité, de l’équilibre et de la vue. Elle peut aussi avoir des répercussions sur la fonction cognitive. Plus particulièrement, la SP réduit souvent la vitesse de traitement de l’information, soit la capacité à intégrer et à interpréter l’information rapidement et de façon cohérente, et entraîne des troubles de la mémoire.
  • Or, il n’existe pour l’instant aucun traitement établi ou approuvé contre ces symptômes cognitifs, qui touchent pourtant bon nombre de personnes atteintes de SP.
  • L’équipe de recherche se propose :
    • d’étudier les effets d’un médicament appelé Adderall XR – amphétamine à libération prolongée – sur la vitesse de traitement de l’information, la mémoire, la fatigue, l’humeur, divers symptômes et la qualité de vie chez des personnes atteintes de SP qui présentent une diminution de la vitesse de traitement de l’information.

Description de l’étude

La SP réduit souvent la vitesse de traitement de l’information, soit la capacité à intégrer et à interpréter l’information rapidement et de façon cohérente, et entraîne des troubles de la mémoire. Or, il n’existe pour l’instant aucun traitement établi ou approuvé contre ces symptômes cognitifs, qui sont pourtant fréquents chez les personnes atteintes de SP. La Dre Morrow se propose d’étudier les effets d’un médicament approuvé pour le traitement du trouble déficitaire de l’attention (avec hyperactivité) appelé « Adderall XR » chez les personnes atteintes de SP qui présentent une diminution de la vitesse de traitement de l’information. Les précédents travaux de la Dre Morrow ont démontré que ce médicament peut accroître la vitesse de traitement de l’information chez les personnes atteintes de SP, mais il faut poursuivre la recherche afin d’étayer une telle hypothèse. L’étude dont il s’agit ici et à laquelle 36 participants ont été inscrits à ce jour se révélera déterminante, en ce sens qu’elle démontrera s’il est possible d’attribuer à ce médicament une nouvelle indication pour le traitement de troubles cognitifs courants chez les personnes atteintes de SP.

Retombées potentielles : Fournir des données qui pourraient confirmer l’efficacité de l’Adderall XR dans le traitement des troubles cognitifs liés à la SP et démontrer, par là même, la capacité de ce médicament à améliorer la qualité de vie des personnes atteintes de cette maladie en permettant à ces dernières de participer pleinement à la vie de leur collectivité dans le cadre de leurs activités sociales et professionnelles. Les résultats de cette étude pourraient permettre l’intégration future de ce traitement à la pratique clinique.

État d’avancement de l’étude : En cours.

Open navigation