Nouvelles récentes sur la recherche en SP

La Société de la SP publie des recommandations sur la vitamine D dans le contexte de la SP

  • Étude financée par la Société de la SP

Résumé

La Société canadienne de la sclérose en plaques a publié des recommandations relatives à la prise de suppléments de vitamine D et fondées sur des données probantes, qui pourront aider les personnes atteintes de SP à prendre des décisions éclairées sur leur santé. Ces recommandations procurent de l’information à l’intention des personnes qui ont reçu un diagnostic de SP ou qui sont prédisposées à cette maladie. Y sont également abordées la question des affections concomitantes et celle de la toxicité associée à la supplémentation en vitamine D.

Détails

La vitamine D est surnommée « la vitamine du soleil » parce qu’elle est produite par la peau lors de l’exposition au soleil. Cela dit, on en trouve également dans l’alimentation (œufs, poisson et produits laitiers enrichis) et sous forme de supplément. La vitamine D aide l’organisme à absorber certains nutriments, en particulier le calcium. Les autres effets bénéfiques sur la santé qu’on lui prête sont étudiés depuis peu.

La vitamine D suscite grandement l’intérêt des chercheurs à l’œuvre dans le domaine de la SP. En effet, depuis des années, de nombreux travaux de recherche portent sur l’association entre une carence en vitamine D et le risque de SP, d’une part, et sur le potentiel de cette substance quant à la modification de l’évolution de la SP, d’autre part. Ces deux questions se trouvent aussi au cœur de nombreux débats publics. Parallèlement aux efforts que déploient bon nombre de chercheurs en vue de cerner avec précision le lien entre vitamine D et SP, la Société de la SP a formulé des recommandations qui pourront aider les personnes atteintes de SP à prendre des décisions éclairées sur leur santé.

En vue de l’élaboration de ces recommandations, la Société de la SP a réuni des scientifiques, des cliniciens, des membres du personnel d’autres organismes nationaux de la SP et une personne atteinte de cette maladie afin que ceux-ci examinent les données disponibles sur le lien entre vitamine D et SP. Les discussions qui ont été tenues ont donné lieu à la formulation d’énoncés reposant sur des données probantes, qui ont par la suite constitué la base des recommandations.

Les recommandations de la Société de la SP procurent de l’information sur le rôle de la vitamine D dans l’organisme, de même que sur les recommandations de Santé Canada relativement à la vitamine D, y compris les sources de vitamine D. S’y trouve également de l’information quant à l’apport quotidien suggéré pour diverses populations touchées par la SP – dont les personnes à risque de SP (enfants et adultes dont un membre de la famille biologique est atteint de SP) et les personnes atteintes de SP – et au maintien d’un taux optimal de vitamine D. Soulignons que le taux de vitamine D est mesuré au moyen d’une analyse sanguine. Enfin, sont aussi abordés dans les recommandations d’autres sujets comme l’ostéoporose et la toxicité de la vitamine D.

La Société de la SP a publié deux versions de ses recommandations relatives à la vitamine D : une version scientifique détaillée, à l’intention des fournisseurs de soins de santé et de la collectivité scientifique, de même qu’une version vulgarisée, destinée au grand public.

Ces recommandations seront utiles aux professionnels de la santé et aux décideurs, en ce sens qu’elles font état d’une évaluation approfondie des données probantes disponibles sur la vitamine D et son rôle dans le contexte de la SP, qui permettra d’orienter la pratique clinique et les politiques en matière de santé publique. Par ailleurs, en raison de leur exhaustivité et de la rigueur avec laquelle elles ont été élaborées, les recommandations de la Société de la SP sur la vitamine D ont été approuvées par le Réseau canadien des cliniques de sclérose en plaques et l’organisme états-unien The Consortium of Multiple Sclerosis Centers (consortium de centres spécialisés en SP).

L’association entre vitamine D et SP fait encore l’objet de nombreuses études. La recherche subventionnée par la Société de la SP a contribué à l’enrichissement du volume de données probantes liant le risque de SP à une carence en vitamine D et évoquant la possibilité qu’une telle carence influe sur la progression et la gravité de la SP. La Société de la SP s’est engagée à soutenir la recherche sur les facteurs qui – tel un taux insuffisant de vitamine D – pourraient contribuer au risque de SP et à la progression de cette maladie. Cela dit, jusqu’à ce que davantage de données probantes sur la vitamine D dans le contexte de la sclérose en plaques soient disponibles, la Société de la SP incite les personnes atteintes de SP en quête d’options thérapeutiques à rester en étroite communication avec leur équipe soignante.

Il est possible d’en savoir plus sur la vitamine D en lien avec la SP en consultant la section « Sujets d’actualité » du site Web de la Société de la SP ainsi que la foire aux questions sur la vitamine D proposée par celle-ci.

Open navigation