Nouvelles

​La Société canadienne de la SP publie des recommandations sur la vitamine D à l’intention des personnes qui ont la SP ou qui présentent un risque accru de SP

  • Communiqués de presse

Toronto, Ontario – le 14 novembre 2018 – En vue d’aider les personnes atteintes de SP à prendre des décisions éclairées sur leur santé, la Société canadienne de la sclérose en plaques (Société de la SP) a publié aujourd’hui des recommandations fondées sur des données probantes relativement à la prise de suppléments de vitamine D et au maintien du taux sérique de vitamine D dans les valeurs normales.

La recherche a démontré l’existence d’un lien étroit entre une carence en vitamine D et un risque accru de SP. Les recommandations de la Société de la SP procurent de l’information destinée aux personnes qui ont reçu un diagnostic de SP ou qui présentent un risque accru de SP. Sont aussi abordées la question de la comorbidité et celle de la toxicité associée à la supplémentation en vitamine D. Fondées sur des données probantes et élaborées à l’issue d’un processus de consultation et de collaboration auquel ont participé des chercheurs et des personnes atteintes de SP, les recommandations formulées par la Société de la SP ont été approuvées par le Réseau canadien des cliniques de sclérose en plaques et le Consortium of Multiple Sclerosis Centers (consortium de centres de sclérose en plaques établis aux États-Unis).

« De nombreuses études laissent croire qu’une carence en vitamine D est un facteur de risque de SP », explique la Dre Ruth Ann Marrie, directrice de la Clinique de SP du Centre des sciences de la santé de Winnipeg et membre du comité d’experts qui a été chargé d’étudier le lien possible entre la vitamine D et la SP et d’élaborer des recommandations quant à la prise de vitamine D. « La vitamine D est produite par l’organisme sous l’effet des rayons du soleil. Les Canadiens présentent donc un risque particulièrement élevé de carence en vitamine D compte tenu de la situation géographique de leur pays. Lorsqu’une personne n’est pas suffisamment exposée aux rayons du soleil – ce qui est le cas de bien des gens durant l’hiver – ou qu’elle limite son exposition au soleil pour réduire le risque de cancer de la peau, il importe qu’elle ajoute à son alimentation des suppléments qui lui assureront un apport en vitamine D adéquat. »

La vitamine D favorise l’absorption du calcium, indispensable à la formation et à la consolidation des os, et elle interagit directement avec les gènes associés au système immunitaire. En plus de réduire le risque de SP, la vitamine D pourrait aussi avoir une incidence bénéfique sur l’évolution de cette maladie. Par ailleurs, les personnes dont un parent biologique a la SP présentent un risque de SP plus élevé que celui de la population générale. Rappelons toutefois que d’autres facteurs liés au mode de vie, tels les antécédents d’exposition au virus d’Epstein-Barr, le tabagisme, l’exposition à la fumée secondaire et l’obésité, sont susceptibles d’influer sur le risque de SP auquel est exposée une personne. En général, les personnes adultes atteintes de SP ou exposées à un risque accru de SP devraient consommer de 600 UI à 4 000 UI de vitamine D par jour pour s’assurer un taux sérique de vitamine D se situant entre les valeurs limites cibles. Il est primordial que ces personnes consultent un professionnel de la santé qui déterminera la fourchette de valeurs optimales applicable à leur taux de vitamine D et qui établira le suivi auquel elles devraient se soumettre. Rappelons aussi que le traitement de la sclérose en plaques ne doit pas consister uniquement en l’administration de vitamine

« Les recommandations de la Société de la SP comprennent de l’information essentielle », affirme Marie-Ève, dont la mère vit avec la SP. « De nombreuses incertitudes demeurent au sujet de la SP, mais ces recommandations sont une source d’espoir pour les personnes qui, comme moi, pourraient être exposées au risque de SP. »

La Société de la SP se penche actuellement sur les protocoles d’analyse de la concentration en vitamine D en vigueur dans chaque province en vue de déterminer les mesures qu’elle pourrait prendre à ce sujet au profit des personnes qui ont la SP. Actuellement, seules les personnes exposées à un risque de carence en vitamine D ont systématiquement accès à des tests de la concentration en vitamine D. Les gens qui souhaitent se soumettre à un test sanguin destiné à mesurer leur taux de vitamine D doivent en assumer le coût, lequel peut varier de 35 $ à 100 $.

« Nous avons entrepris d’élaborer des recommandations sur la vitamine D conformément à notre engagement à contribuer à l’amélioration de la qualité de vie des personnes atteintes de SP », explique Pam Valentine, Ph. D., présidente et chef de la direction de la Société canadienne de la SP.« La Société canadienne de la SP est d’avis que les personnes atteintes de SP ou exposées au risque de SP devraient avoir accès à toutes les options thérapeutiques abordables et accessibles offertes contre cette maladie, y compris les tests de la concentration en vitamine D. »

La Société de la SP incite toutes les personnes aux prises avec la SP à consulter leur équipe soignante quant aux méthodes de prise en charge de la sclérose en plaques.

Il est possible d’en savoir plus sur la vitamine D et les recommandations formulées par la Société de la SP à ce sujet en cliquant ici.

-30-

À propos de la sclérose en plaques et de la Société canadienne de la SP

Notre pays affiche l’un des taux de sclérose en plaques les plus élevés du monde, et, chaque jour, onze Canadiens apprennent qu’ils ont la SP. Cette maladie chronique souvent invalidante cible le système nerveux central, lequel comprend le cerveau, la moelle épinière et les nerfs optiques. Elle se manifeste généralement chez des personnes âgées de 15 à 40 ans, qui en subiront les effets imprévisibles toute leur vie. La Société de la SP offre des programmes et des services aux personnes atteintes de SP et à leur famille, et elle se porte à la défense de leurs droits. Elle finance de plus la recherche visant à améliorer la qualité de vie des gens atteints de SP, voire à guérir toutes les formes de cette maladie. Pour faire un don à la Société de la SP ou pour obtenir de plus amples renseignements, rendez-vous sur le site scleroseenplaques.ca ou composez le 1 800 268-7582. Dialoguez en ligne avec la collectivité de la SP. Retrouvez la Société de la SP sur Twitter et Instagram ou abonnez-vous à sa page Facebook.

PERSONNE-RESSOURCE :

Jennifer Asselin
Société canadienne de la SP
Jennifer.Asselin@scleroseenplaques.ca
1 800 268-7582, poste 3144



Open navigation